Travailler de chez soi

Depuis le mardi 17 mars 2020, nous sommes en confinement pour un minimum de quinze jours – mais ne soyons pas dupes, ça va durer beaucoup plus longtemps.

Alors que la loi de Transition Énergétique encourage depuis cinq ans le télétravail, les entreprises jusque là réfractaires car, « ça n’est pas possible », se sont vues contraintes de trouver le possible. Et nous voilà donc nombreux à travailler de chez nous.

Que l’on soit nouvellement indépendants, ou nouvellement en télé-travail, je vous propose dans cet article quelques conseils mis en place depuis mes dix ans de travail en indépendante.

1. AVOIR UN ESPACE À SOI

La toute première chose à faire est de se créer son espace de travail personnel.

Votre lieu d’habitation est normalement votre espace de détente, de réception des amis, de la famille, mais certainement pas un lieu où vient se mêler le travail. Alors il vous faut ré-organiser un espace privé et isolé afin d’éviter les perturbations et distractions de l’environnement.

Si vous avez la chance d’avoir une pièce dédiée, c’est évidemment l’idéal. Là, vous pouvez aménager votre bureau comme bon vous semble.

Si vous n’avez pas la possibilité d’installer votre bureau dans une pièce à part, aménagez-vous un coin réservé uniquement à votre travail. C’est important que ce lieu soit séparé du reste, physiquement, pour vous garder séparer psychologiquement et ainsi resté concentré. Cet espace peut être dans la cuisine, dans le salon… Il n’a pas besoin d’être très grand, juste besoin d’être isolé. Pensez aux bureaux rabattables ou encore aux bureaux placards.

2013, Mon premier atelier à Montréal

2. PRÉVENIR L’ENTOURAGE

C’est un éternel problème du travail à la maison – qui d’ailleurs sera peut-être résolu avec les nouveaux travailleurs en télétravail qui comprendront enfin ? Lorsque l’on travaille à la maison, c’est souvent synonyme pour les autres de : « tu fais ce que tu veux quand tu veux, tu as le temps de faire toutes les taches ménagères parce que tu es à la maison, tu as le temps de faire des siestes et des milliers de pause, on peut venir te parler à tout moment, etc. »

NON.

Si il y a du monde à la maison lorsque vous travaillez, prévenez-les que c’est comme si vous étiez au bureau et que donc lorsque vous êtes en train de travailler, vous avez besoin de concentration, et donc de ne pas être déranger toutes les cinq minutes pour savoir où telle ou telle chose se trouve et quand on fera telle ou telle chose, ou encore pour écouter une histoire.

Je vous préviens, c’est une règle très difficile à faire appliquer. Si vous n’y arrivez pas, juste, lâchez prise et trouver votre technique pour réussir à rester concentré.

2019, Poste de travail au café Inzora à Kigali, au Rwanda

3. LIMITER LES DISTRACTIONS

Et donc, limitez aussi au possible, toutes formes de distractions afin de protéger votre concentration.

Posez votre téléphone dans une autre pièce, ou hors de votre vue. Ne pensez pas aux tâches ménagères, mais ne les laissez pas non plus s’accumuler (cette fois vous êtes à la maison et vous les verrez toute la journée). Supprimez les notifications de vos mails et fixez-vous une règle pour les consulter – toutes les heures, toutes les trois heures… À vous de voir ce qui vous convient le mieux, et de faire aussi avec vos impératifs professionnels.

Les distractions, ça peut aussi être les clients… N’hésitez pas à leur transmettre les 10 commandements du bon client.

2019, Poste de travail à Pai, en Thaïlande

4. S’ORGANISER

L’organisation est probablement LE mot clé.

Le temps passe différemment lorsqu’on est chez soi et on peut vite faire des horaires qui n’ont aucun sens, que ça soit trop, ou pas assez. Il va donc falloir planifier vos journées et semaines de travail, car cette fois, il n’y a pas de patron qui vous l’impose : c’est à vous que revient cette tâche.

Commencez par choisir vos jours de repos – si vous en avez la possibilité.

Ensuite, chaque dernier jour de repos, planifiez la semaine à venir : fixez vos horaires s’ils ne vous sont pas imposés, puis planifiez vos tâches, de manière raisonnable (de toute façon, il vous faudra quelques jours, voire quelques semaines pour trouver votre rythme et vous ajuster).

Puis, chaque soir, avant de quitter votre bureau, faites le bilan rapide de votre journée et planifiez la journée du lendemain.
Pensez à vous fixer des horaires de repas fixes. Faisant plutôt partie de la team « j’ai oublié de manger », je ne saurai vous conseiller si vous faites partie de la team « je mange toutes les cinq minutes ». Mais donc pour les autres, mettez une alarme, ou mangez quand vous avez faim, tout simplement.
Pensez également à réserver du temps pour vos moments de détente et pour votre entourage. Adaptez-vous : si votre rythme fonctionnerait mieux en profitant de votre famille l’après-midi et en récupérant votre temps de travail en soirée et début de nuit, faites comme ça. Le tout est de bien vous organiser selon ce qui vous convient le mieux.

Enfin, clôturez votre journée en quittant votre espace de travail et en fermant tout – ordinateur, carnet, agenda papier…

Au fur et à mesure, vous trouverez le rythme qui vous convient le mieux et qui vous permet de travailler plus efficacement. Pour cela, vous devez vous écouter : observez les moments où vous n’arrivez pas à travailler, à quel moment vous avez des pics d’énergie et des pics de fatigue, etc.

2016, Poste de travail en Inde sur l’Île Havelock

5. CRÉER UNE ROUTINE

Et donc, créez vous votre routine.

Si vous n’avez pas d’horaires imposés par un patron, imposez-vous tout de même de vous lever au plus tard à 8h. Bien sûr si vous n’êtes absolument pas du matin et que vous travaillez mieux la nuit, organisez-vous en fonction. Mais de manière générale, si vous commencez tout juste à travailler de chez vous, commencez par suivre le rythme du soleil. Donc, je ne vous réveillez pas trop tard, et nous vous couchez pas trop tard. #classique

Puis suivez votre routine matinale : du sport, du yoga, de la méditation, de l’écriture, du dessin, un gros petit déjeuner… Bref, à vous de la créer et d’y consacrer en moyenne une heure. C’est important d’avoir cette routine lorsque vous travaillez de chez vous, et encore plus par temps de confinement, car vous avez besoin de vous aérez l’esprit.

Et enfin, préparez-vous : exit le cliché du travail en pyjama toute la journée à la maison, surtout si vous n’avez pas encore trouvé votre rythme et vos techniques pour rester efficace. Psychologiquement, vous aurez du mal à travailler : il vous faut vêtir votre habit de travail. Ou presque. Et si vous vous maquillez pour sortir et que vous aimez ça, maquillez-vous. Coiffez-vous. Rasez-vous. Mettez vos bijoux. Ça vous permet de vous mettre dans le bon état d’esprit.

2016, Poste de travail en Inde à Goa

6. DU CALME OU DE LA MUSIQUE

Testez et observez ce qui vous convient : travailler dans le silence complet, en musique, avec la télévision en bruit de fond… Il n’y a là aucune règle.

Personnellement, j’ai mes moments : j’aime écouter des instrumentales jazzy ou classique quand j’écris. Lorsque j’apprend une leçon, j’aime mettre des séries pas très fines en bruit de fond. Et lorsque je dessine ou retouche des photos, j’aime mettre un film ou une série en même temps, à condition qu’elle ne soit pas intéressante visuellement.

2020, Mon atelier à Beaumont-sur-Oise, en France

7. REJOINDRE UNE COMMUNAUTÉ

Si vous n’aimez pas travailler seul, en temps normaux, vous avez la possibilité de sortir, louer un espace de travail commun avec d’autres artistes, d’autres domaines. Mais en temps de confinement, vous pouvez rejoindre une communauté en ligne : de nombreux groupes privés sur facebook, whatsapp, instagram… se créent, créez le votre avec vos collègues et confrères!

2016, Un énième atelier à Montréal

Travailler de chez soi comporte de nombreux avantages et un confort certain, mais il faut aussi savoir s’adapter à ce mode de vie. Trouvez votre rythme n’arrivera surement pas en un jour ni même en une semaine. Testez, et observez ce qui vous convient le mieux.


En espérant que cet article ait pu en aider plus d’un, n’hésitez pas à me faire part de vos commentaires, questions et suggestions.

Et si cet article a pu vous aider, n’hésitez pas à le partager et/ou à soutenir mon travail de recherche et création ici : patreon.com/jessicavaloise

Photo de couverture : Mon premier atelier à Montréal © 2014, Jessica VALOISE

Jessica VALOISE
ARTISTE VISUELLE - Peinture. Photographie. Réalisation Vidéo (écriture et conception) | Voyageuse basée à Montréal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.